Accueil du site > Politique culturelle > Culture à Bruxelles : un premier pas vers plus de coopération au niveau (...)

Culture à Bruxelles : un premier pas vers plus de coopération au niveau politique | Communiqué de presse

Lundi 12 janvier 2015 | Drink de Nouvel An

Ce lundi 12 janvier 2015, le Réseau des Arts à Bruxelles (RAB), le Brussels Kunstenoverleg (BKO), le Conseil bruxellois des Musées (CBM) et la Concertation des Centres Culturels Bruxellois (CCCB) ont organisé au Musée d’Ixelles un panel politique intitulé : "La coopération culturelle à Bruxelles, aussi au niveau politique ?". Huit décideurs politiques issus de cinq gouvernements et collèges différents se sont entretenus sur de possibles synergies en matière de culture à Bruxelles et ce, à court et à long terme. L’échange s’est tenu en présence de plus de 150 directeurs d’organisations culturelles bruxelloises.

Photo (c) Calvin Cambier
Convaincus de la nécessité d’élaborer une vision cohérente de la culture à Bruxelles (que ce soit sur le terrain ou au niveau politique), le RAB et le BKO ont présenté en 2009 leur Plan Culturel pour Bruxelles. Ils y formulaient 34 propositions concrètes pour relever les nombreux défis de la culture à Bruxelles, que ce soit en matière d’interculturalité, de maillage culturel, de communication culturelle, de soutien aux artistes, mais aussi de gouvernance politique.

" Cohérence n’est pas uniformité. Depuis de trop nombreuses années, Bruxelles ressemble à un champ de bataille politico-culturel où les enjeux, uniques, sont traités sous des angles multiples. Les secteur culturel bruxellois désire proposer une alternative à la situation actuelle, avec comme leitmotiv des collaborations efficaces. Celles-ci ne doivent certainement pas rendre la ville uniforme, mais bien mener à une gestion de la culture qui soit réellement adaptée aux réalités bruxelloises.[…] Proposition 24.1 : Les deux Communautés, la COCOF, la VGC et la Région de Bruxelles-Capitale mettent sur pied une cellule de coordination pour les affaires culturelles.[…] Un manque criant de coordination se traduit en effet dans l’ignorance mutuelle qu’ont ces différentes instances de leurs décrets, procédures, et des différentes philosophies qui les animent." (RAB/BKO, Plan culturel pour Bruxelles, p.35 & 38)

En ce début de législature, cinq ans après la publication de leur Plan culturel, les réseaux culturels ont senti que l’idée d’une coopération au niveau politique avait fait son chemin et que la conjoncture semblait propice au dialogue. En effet, que ce soit dans leurs accords de majorité ou dans leurs déclarations, plusieurs entités politiques ont laissé entendre qu’elles souhaitaient s’inscrire dans une dynamique de dialogue et de collaboration, pour traiter des questions de la culture à Bruxelles :
- Les ministres de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté flamande ont fait savoir qu’ils travaillaient à la mise en oeuvre de l’accord de coopération culturelle des communautés conclu en décembre 2012 ;
- La Commission communautaire française (COCOF) et la Vlaamse Gemeenschapscommissie (VGC) ont lancé un partenariat culturel dans le cadre de la précédente législature. Aujourd’hui, elles avancent toutes deux la nécessité de collaboration au niveau culturel, que ce soit via une task force (cfr Plan culturel pour Bruxelles et accord de majorité de la COCOF) ou sur un modèle basé sur celui du RAB et du BKO (cfr Regeerakkoord van de VGC) ;
- La Région de Bruxelles-Capitale a exprimé sa volonté d’intégrer la culture dans son projet de ville, dans les limites de ses compétences et en concertation avec les communautés.

D’autre part, il est évident que les institutions culturelles fédérales et les musées constituent des acteurs-clés de la culture dans notre capitale et qu’ils doivent également être impliqués dans le débat culturel bruxellois.

Dès lors, le RAB et le BKO, accompagnés de leurs partenaires le CBM et la CCCB, ont invité les ministres et secrétaire d’Etat compétents à venir exposer leurs ambitions pour aborder ensemble les défis actuels de la culture à Bruxelles.


Les huit décideurs politiques conviés ont répondu favorablement à l’invitation des réseaux. Ainsi, ce 12 janvier, plus de 150 directeurs d’organisations culturelles ont assisté à un panel rassemblant :
- Didier Reynders, Ministre des Institutions culturelles fédérales
- Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région Bruxelles-Capitale
- Joëlle Milquet, Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles
- Pascal Smet, Membre du Collège de la VGC en charge de la Culture
- Rachid Madrane, Ministre de Promotion de Bruxelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles
- Sven Gatz, Ministre de la Culture et des Affaires Bruxelloises de la Communauté flamande
- Elke Sleurs, Secrétaire d’Etat en charge de la Politique scientifique fédérale
- Fadila Laanan, Ministre-Présidente de la COCOF en charge de la Culture

Les responsables politiques ont discuté d’éventuels partenariats, sous le prisme d’une coopération qui transgresse les clivages communautaires et linguistiques. Ils ont abordé des thématiques telles que celle de la diversité, du lien entre culture et enseignement, de la communication culturelle et de la promotion de Bruxelles. Tous ont également dit qu’ils étaient ouverts à la mise sur pied d’une coupole informelle (task force, conférence interministérielle,...) qui permette d’entretenir et d’améliorer le dialogue et la collaboration à long terme.

Le RAB, le BKO, le CBM et la CCCB se réjouissent de cette première rencontre qu’ils considèrent comme un pas décisif dans la bonne direction, qui devrait mener à plus de concertation, plus de coopération et plus de cohérence en matière de culture. Les réseaux estiment que cette dynamique doit être renforcée si nous voulons que notre capitale soit en mesure de relever les défis auxquels elle est confrontée : la diversité bruxelloise, la construction d’un vivre-ensemble où prime le respect de chacun, la garantie des droits culturels pour tous, ou encore la mutualisation de moyens dans un contexte d’austérité. Les réseaux culturels veilleront à ce qu’une suite soit donnée à ce premier échange.

A l’issue du panel s’est tenu le traditionnel "Nieuwjaars DRINK de Nouvel An" organisé conjointement par les quatre réseaux culturels et Cultuurcentrum Brussel (VGC).

Vous pouvez trouver le communiqué de presse (en pdf) dans les documents à télécharger en bas de la page.

Découvrez également ci-dessous ce qu’en a dit la presse :
- Culture à Bruxelles, mieux se parler, La Libre, 13 janvier 2015
- Bruxelles vaut bien une vraie concertation, Le Soir, 13 janvier 2015 (édition papier)
- Brussels Kunstenoverleg krijgt acht ministers rond de tafel, brusselnieuws.be, 13 januari 2015
- Cultuur in Brussel ? Daar zijn 8 (!) ministers voor nodig, De Morgen, 14 januari 2015
- Béatrice Delvaux : Liefde voor de Profeet, De Standaard, 15 januari 2015 (section abonnés)

Concertation des Centres Culturels Bruxellois

Rue de la Victoire, 26 | B-1060 Bruxelles | CONTACT | Téléphone : +32 (0)2/539.30.67

Site réalisé avec Spip par Cassiopea asbl | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0