Accueil du site > Invisible > Missions des Centres Culturels : Historique et Décret

Missions des Centres Culturels : Historique et Décret

Que sont exactement les Centres culturels de la Fédération Wallonie-Bruxelles ? Quand sont-ils nés ? Pourquoi ? Quelle place occupent-ils dans le paysage socioculturel ? Quels sont leurs objectifs et leurs missions spécifiques ?

Une longue et belle histoire

L’histoire des Centres culturels a véritablement démarré au lendemain de la mouvance de mai 1968. Les barricades ont fait exploser les rêves et généré les défis. Le ministre Pierre Wigny décide de créer les Maisons de la Culture. Il imagine alors un plan quinquennal dont le but est de démocratiser et décentraliser la culture (la culture pour tous) et de développer la création locale. En 1970, un arrêté royal permet les fondements institutionnels des « Maisons de la Culture » et des « Foyers culturels ». Un pari original : une collaboration entre pouvoirs publics et citoyens

Le modèle préconisé à l’époque était original. Il induit la participation et la collaboration des pouvoirs publics auprès des acteurs privés au sein d’associations sans but lucratif. Ce pari était quelque peu révolutionnaire à l’époque puisqu’il permettait à des citoyens, sans qu’ils soient pour autant mandataires publics, de cogérer des infrastructures culturelles de l’Etat.

Par ailleurs, la notion de démocratie culturelle (la culture par tous) entrait de plain-pied dans le champ culturel par le biais des conseils culturels, organe original essentiel de la vie des Centres culturels. Réunis au sein du Conseil culturel, toute association et tout citoyen menant une action culturelle se voit ainsi reconnaître le droit de s’impliquer de manière pratique dans la vie du Centre, de profiter des infrastructures et des outils de communication, ainsi que de concevoir une programmation.

Plus important encore peut-être, cette nouvelle façon de concevoir la culture revendiquait le pluralisme politique, philosophique, social et culturel, préfigurant en cela de manière exemplaire le Pacte culturel qui sera promulgué le 16 juillet 1973. Certains, à l’époque, ont dû y voir une forme d’utopie ou d’idéalisme difficile à réaliser.

Aujourd’hui pourtant, 40 ans plus tard, - et quelques arrêtés et décrets en plus -, on peut dire que le défi a été relevé, et que le bilan de la politique culturelle menée dans ce secteur est plus qu’éloquent : 115 Centres culturels sont aujourd’hui reconnus par la Communauté française – 103 Centres culturels locaux et 12 Centres culturels régionaux - financés par divers pouvoirs publics associés.

Aujourd’hui

La législation des Centres culturels a été redéfinie par le vote d’un nouveau décret fixant les conditions de reconnaissance et de subvention des Centres culturels (Décret du 22 juillet 1992, modifié le 10 avril 1995). Ce nouveau décret reprend et confirme le premier arrêté royal et stabilise l’action des Centres culturels par la mise en place de contrats-programme de 4 ans.

Ils sont répartis dans toutes les régions urbaines et rurales de la Communauté française, et au-delà de leurs multiples différences et spécificités, développent tous la même volonté d’être des outils pluriculturels au service de la démocratie. 4 principes président au modèle des Centres culturels - les « 4P » :

- Parité : dans la gestion (entre les pouvoirs publics et les associations) ; dans le financement (entre la Fédération Wallonie-Bruxelles et les pouvoirs locaux) ;
- Pluralisme : des tendances politiques ; de la représentation du monde associatif ;
- Participation : des citoyens et des associations à la définition du projet et à la gestion du Centre culturel ;
- Polyvalence des missions confiées aux Centres culturels.

Les missions des Centres culturels telle que définies par le décret :

- Création et créativité : offrir des possibilités de création, d’expression et de communication ;
- Education permanente : fournir des informations, formations, documentations qui concourent à une démarche d’éducation permanente ;
- Diffusion artistique et mise en valeur du patrimoine : organiser des manifestations mettant en valeur les œuvres du patrimoine culturel local, régional, communautaire, européen, international et francophone ;
- Soutien à la vie associative : organiser des services destinés aux personnes et aux associations qui favorisent la réalisation des objectifs du Centre.

Concertation des Centres Culturels Bruxellois

Rue de la Victoire, 26 | B-1060 Bruxelles | CONTACT | Téléphone : +32 (0)2/539.30.67

Site réalisé avec Spip par Cassiopea asbl | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0