Accueil du site > Invisible > Newsletter > Brèves > Commission Culture du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Commission Culture du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Lors de la Commission de la Culture et de l’Enfance du 12 mai dernier, deux questions orales ont été adressées à la Ministre Milquet.

La première question, de M. Christos Doulkeridis (Ecolo), portait sur le budget de la culture suite au communiqué de presse du Cabinet de la Ministre Milquet du 28 avril 2015 concernant les mesures d’ajustement budgétaire. En effet, le communiqué indiquait : « Aucune mesure d’économies supplémentaires n’est imposée au secteur culturel. Le budget de la culture a été entièrement immunisé. Des mesures décrétales permettront d’éviter l’augmentation non maîtrisée des dépenses. Des compensations à l’intérieur des enveloppes permettront de renforcer certaines politiques. »
M. Doulkeridis souhaitait obtenir des précisions quant aux « mesures décrétales » qui seront prises, et pour quels secteurs. La Ministre a ainsi répondu en indiquant que pour l’année 2015-16, la reconnaissance ne sera accordée qu’aux opérateurs déjà reconnus par le décret de 1992. En revanche, leurs subventions n’augmenteront pas. En d’autres termes, et comme exprimés par la Ministre Milquet : « Les décrets seront appliqués, mais pas pour ce qui concerne les augmentations budgétaires. »

La seconde question, de Mme Valérie De Bue (MR), portait également sur les questions budgétaires liées à la reconnaissance de nouveaux centres culturels, permettant de repréciser les éléments mentionnés plus haut.
Madame la Ministre a alors indiqué : « […] nous ne réduirons pas les moyens des centres culturels. Nous permettrons aux centres déjà reconnus par le précédent décret de l’être par le nouveau décret. Pour 2015 et 2016, leurs subventions seront inchangées. En revanche, nous n’avons pas les moyens de reconnaitre de nouveaux centres culturels. »
Toujours selon Madame la Ministre, les questions budgétaires relatives à l’application des mesures pourraient être examinées dans le cadre du décret-programme.

La Commission de la Culture et de l’Enfance s’est encore réunie à deux occasions au mois de juin.

Lors de la première réunion, le 11 juin, Madame la Ministre a été interpellée par M. Christos Doulkeridis (Ecolo) sur les craintes du secteur socio-culturel, qui, selon lui, souffre de « l’application hasardeuse des décrets et l’absence de concertation ».
L’interpellation de M. Doulkeridis a été saluée et rejointe par d’autres parlementaires, dont Mesdames Emmery (PS), De Bue (MR) et Moucheron (cdH). En guise de réponse, Madame la Ministre Milquet a rappelé les efforts de son cabinet et les mesures prises pour éviter des coupes budgétaires plus drastiques encore, ce qui a permis l’immunisation du secteur culturel : « Nous nous sommes battus pour ce secteur qui subit moins d’économies que prévu lors des négociations. On a évité le moratoire et on a même revalorisé un tout petit peu l’aide à la création et les politiques pour la culture à l’école. Je dispose d’une enveloppe fermée et je ne suis pas irresponsable. Je ne peux pas assumer les demandes de reconnaissance. Elles explosent et entraîneraient un dépassement de l’enveloppe dans les années à venir. »

Comme évoqué lors de la Commission du 12 mai, Madame la Ministre a indiqué que la possibilité de dégager des marges budgétaires serait discutée lors de l’examen du décret-programme et a confirmé que pour 2015 et 2016, aucune nouvelle reconnaissance ne sera accordée.
Concernant le processus « Bouger les lignes » initié par Madame la Ministre, et en réponse aux remarques sur la transparence du processus et de la participation aux ateliers, Madame la Ministre a précisé que suite au lancement de la couple « artistes au centre », les premières conclusions sont attendues dès septembre, et qu’il serait, dès lors, préférable d’en débattre à ce moment-là.


Pour consulter l’intégralité de ces rapports, cliquez sur le lien.

Concertation des Centres Culturels Bruxellois

Rue de la Victoire, 26 | B-1060 Bruxelles | CONTACT | Téléphone : +32 (0)2/539.30.67

Site réalisé avec Spip par Cassiopea asbl | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0